L'immobilier, un secteur en pleine croissance

Le secteur immobilier et les nouveaux dispositifs en fiscalité

L'immobilier, un secteur en pleine croissance

Depuis 2014, le marché immobilier a pris un envol considérable. Marqué par un départ conséquent depuis 2015, 2016 s’est avéré une confirmation de la propagation du marché. Cette évolution a été perpétuée grâce à la progression des parcs de logements depuis 2004. Ce secteur présente alors un bilan de santé très satisfaisant assurant une évolution croissante pour cette année.



Le nombre de transactions affichées en 2016

 

Toujours en progression, ce marché présente une transaction élevée en 2016. Aux alentours de 800 000, les transactions de 2016 dépassent largement celle de 2015. Avec une hausse de logement de plus de 3 millions depuis 2004, cette évolution ne peut que confirmer une suite de croissance en 2017. Au niveau national et au sein de chaque agence immobilière, le constat d’un prix stable privilégie des projets pour de nouvelles constructions. Un des paramètres permettant cette hausse de la transaction est la baisse des taux de crédit octroyé par les établissements financiers. De janvier à décembre, ce taux est passé de 2,25 à 1,34 permettant aux nouveaux investisseurs de miser sur des logements. Cela leur a permis à la population de constater une hausse du pouvoir d’achat. Même avec une hausse de prix atteignant les 3 %, les Français peuvent investir dans ce domaine par le seul fait que la demande est toujours soutenue par cette baisse du taux de crédit. Cette hausse des prix n’est pas un point négatif pour tous, car la tension persistant entre l’offre et la demande reste tenace.



La fiscalité immobilière de 2017

 

Par une grande évolution dans le domaine du logement neuf de cette année, la tête est tournée vers le marché immobilier. Pour permettre aux contribuables d’acquérir facilement des logements, la loi de finances a opté pour un prolongement de la défiscalisation pour cette année. En matière de crédit d’impôt pour la transaction énergétique, ceux qui veulent investir peuvent se réjouir du fait que ce prêt ne demande pas de condition de ressources. Pour ce qui est des avantages fiscaux, elles sont fixées à 30 % des dépenses et peuvent s’étaler sur une durée de 5 ans. Les investisseurs peuvent aussi compter sur les dispositifs Pinel inchangés. Cette année est aussi bénéfique pour chaque agence immobilière optant pour les résidences de tourisme. La réduction d’impôt sur ces logements atteint les 20 % en matière de travaux de ravalements, d’aménagements énergétiques et d’adaptations aux personnes à mobilité réduite. Par le désir de devenir propriétaire de bon nombre de personnes, ce résultat satisfaisant promet de continuer en 2017.